unirev3, 1 an après

Unirev3, le réseau des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR), engagés dans la Troisième révolution industrielle en Hauts-de-France a un an.

Son lancement a été officialisé, par la signature de son protocole d’accord, par 25 partenaires, devant plus de 1 500 personnes, au Nouveau Siècle – Lille , lors du World Forum for a Responsible Economy – WFRE, le 16 octobre 2018.

Depuis, il a bien grandi… Retour sur une croissance rapide

Aujourd’hui, le réseau compte 33 membres : les 7 Universités régionales, 15 Grandes Ecoles, 3 établissements publics de recherche (Ifsttar, Ineris et Inria), la SATT – Nord, et des structures intermédiaires telles que la COMUE, l’Association Picardie Université, la CRGE et l’I-SITE Université Lille Nord-Europe.

 

Et, il s’est mis au travail !

Il a défini sa gouvernance (Comité stratégique et Comité de pilotage technique) et son mode de fonctionnement : deux groupes de travail, sur la « recherche / organisation d’événements » et sur les « formations supérieures ».

Il s’est lancé dans l’organisation d’événements scientifiques, pour favoriser le travail partenarial et accroître la visibilité du réseau

Le premier événement, monté en partenariat avec l’UPJV, s’est déroulé à Amiens le 19 juin sur le thème « Bioéconomie et Troisième révolution industrielle » et a rassemblé, sur l’après-midi, près d’une centaine de personnes.

Nous vous en parlions dans un précédent article : ici

Séminaire unirev3 sur la bioéconomie – UPJV – Amiens – 19 juin 2019 –
Table ronde « bioéconomie et l’après pétrole ». Photo : Mission rev3

Prenez date ! Le second se tiendra à Arras le 21 novembre prochain, avec pour intitulé « Recherche et entreprises : les enjeux énergétiques de la 3ème révolution industrielle ». Co-organisé avec le Pôlénergie et le Pôle MEDEE, il sera couplé à la 4e édition des REV3 Energy Day.

Deux autres manifestations sont programmées en 2020, l’une sur « Intelligence artificielle », le 28 janvier à l’Ecole Centrale de Lille sur le campus de Villeneuve d’Ascq et l’autre sur la « mobilité intelligente », annoncée sur la seconde partie de l’année.

Unirev3 s’est aussi lancé dans des travaux d’inventaires

Celui des formations supérieures dispensées en région et en lien avec des activités rev3 ; il s’agit d’une composante importante du projet porté par le Conseil régional, « l’École des métiers de la Troisième révolution industrielle » ;
Le second inventaire concerne les compétences-recherches, toujours en lien ave

c des activités rev3, et là encore, il s’agit de poser les bases d’un projet plus ambitieux qui s’inscrit dans le projet de « Portail des compétences », prévu dans le cadre du Schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI).

 

Le réseau a élaboré un référentiel-ressources « Enseignement Supérieur et Recherche »

Ce référentiel disponible sur le site rev3.fr (cliquez ici) est destiné aux acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, aux élus et techniciens porteurs de politiques publiques dans ces domaines. Il accompagne leurs pratiques et stratégies, apporte des critères pour définir, concevoir et mettre en œuvre des projets intégrateurs de rev3 : Comment anticiper et former aux métiers de demain ? Quel projet de recherche pour quelle innovation, quelle technologie ? Comment coopérer avec les entreprises engagées dans rev3 ? Comment faire entrer les campus dans l’ère du « smart » (smart grids, smart buldings, smart cities) ?

Unirev3 a contribué à l’ouverture du dispositif régional « Initiatives étudiantes » aux thématiques rev3. La SATT – Nord, quant à elle, engagé un travail de rapprochement de laboratoires de recherche régionaux et d’entreprises, sur des projets d’innovation « co-maturés ».

Le réseau unirev3 devrait être encore bien actif pour sa deuxième année d’existence.

Il a plusieurs projets en tête comme la mise en place d’un Conseil scientifique (constitué d’universitaires et d’acteurs issus du monde économique) ; la création d’une chaire d’excellence académique rev3 ; la réalisation de projets démonstrateurs rev3 dans les Universités et les Grandes Écoles (bâtiments, équipements, actions immatérielles…) ; la constitution de partenariats internationaux (transition énergétique, développement durable…) et des actions de promotion de l’entrepreneuriat sur les thématiques rev3, à partir de hubhouses et du programme PEPITE. http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid30796/pepite.html

À l’évidence le réseau unirev3 est bien disposé à relever le défi des rapprochements entre acteurs, des opérations remarquables, des mutualisations de moyens, pour faire des Universités et Grandes Écoles de notre territoire, des acteurs moteurs de rev3 !

Pour en savoir plus, contactez Bertrand Zuindeau, Mission rev3 à la Région / bertrand.zuindeau@hautsdefrance.fr

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */