Séminaire unirev3 – 28 janvier 2020, Intelligence Artificielle, révolution ou évolution ? Quelles synergies avec rev3 ?

Séminaire unirev3 –Centrale Lille – 28 janvier 2020. Photo : Université de Lille

Après la bioéconomie à Amiens, les énergies de demain à Arras, le 3ème séminaire scientifique du réseau unirev3 se tenait à Centrale Lille, ce 28 janvier. Au cœur des échanges : l’Intelligence Artificielle et les synergies possibles avec rev3. Retour sur une journée, organisée en partenariat avec l’Alliance humAIn, rassemblant chercheurs et chefs d’entreprises.

Elle est en passe de révolutionner l’industrie et l’agriculture. Elle touche quantité de domaines qui font figure d’inventaire à la Prévert : le traitement des maladies chroniques, la réduction des accidents de la route, la lutte contre le changement climatique, les questions de cyber-sécurité, le secteur de la traduction, l’aide à l’agriculture et à l’élevage, mais aussi, la finance, la logistique, la robotique, etc. Elle conduit à des investissements qui se chiffrent en milliards de dollars et fait se mobiliser de nombreux pays : les États-Unis, la Chine, le Canada, le Japon, l’Union Européenne…

« Elle », c’est l’intelligence artificielle (IA) : un prolongement important – et à bien des égards mystérieux pour le grand public – de la sphère numérique, fondé sur le « big data », le traitement des données par des algorithmes, l’apprentissage automatique… L’IA est riche de potentialités économiques considérables, elle est source d’innovations radicales, mais suscite également des inquiétudes : pour la vie privée, l’emploi – qu’elle pourrait bouleverser –, l’environnement…

Afin de répondre aux enjeux dont l’IA est porteuse, les Hauts-de-France s’organisent. Sur le front économique, la Cité de l’IA a été créée à l’initiative du MEDEF Lille Métropole. Le monde de la recherche est, lui, à l’origine de l’Alliance humAIn, avec des acteurs majeurs tels que l’Université de Lille, l’Université de Picardie Jules Verne, l’Université d’Artois, l’Université polytechnique des Hauts-de-France, le CNRS, Centrale Lille, IMT Lille-Douai. Le Conseil Régional, pour sa part, est sur le point d’adopter une « feuille de route pour le développement de l’IA en Hauts-de-France ».

Dans notre région, l’IA rencontre une autre dynamique cruciale pour l’avenir du territoire : rev3. Sur de nombreux points, les deux thématiques entretiennent des proximités : le numérique, notamment au travers des réseaux intelligents, la création d’activités et d’emplois… Les deux peuvent ainsi se conforter l’une l’autre en promouvant des synergies positives.

Séminaire unirev3 –Centrale Lille – 28 janvier 2020. Photo : Mission rev3

 

Séminaire unirev3 « Intelligence artificielle et Troisième révolution industrielle : vers une économie responsable » – 28 janvier 2020 – Centrale Lille à Villeneuve d’Ascq

Pour traiter de ce sujet et tenter d’amorcer de telles articulations favorables, une Journée thématique s’est tenue le 28 janvier dans les locaux de Centrale Lille, Cité scientifique, à Villeneuve d’Ascq. L’événement a résulté d’une collaboration entre l’Alliance humAIn, le réseau unirev3 – réseau des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la Troisième révolution industrielle – et la Cité de l’IA.
Elle était structurée autour de deux thématiques principales : le matin sur « l’agriculture du futur » et l’après-midi sur « l’industrie du futur » ; signe, encore une fois, de l’imprégnation de l’ensemble de l’économie par les avancées de l’IA. Chaque demi-journée donnait lieu à conférences et tables rondes.

 

IA, révolution ou évolution ? Quelles synergies avec rev3 ?

Dans son propos introductif, Philippe VASSEUR, Président de la Mission rev3, a insisté sur les espoirs et les craintes suscités par l’IA. Il s’est interrogé sur ses conséquences potentielles nombreuses : dans le domaine de l’emploi, des systèmes politiques, sur les inégalités sociales, les ressources écologiques. Il a exhorté à une approche résolument humaniste de l’IA, une IA respectueuse de l’éthique. En termes concrets, il propose une feuille de route qui lierait IA et Troisième révolution industrielle en Hauts-de-France.

Séminaire unirev3 –Centrale Lille – 28 janvier 2020 – Table ronde sur l’agriculture du Futur . Photo : Mission rev3

 

L’Intelligence Artificielle pour une nouvelle révolution industrielle

Si l’agriculture est très directement impactée par l’IA, l’industrie, à l’évidence, n’est pas en reste ; et les exposés et la table ronde de l’après-midi ont permis de le confirmer. Dans sa conférence, Patrick SAYD (Laboratoire LIST – CEA Tech) s’est demandé si l’IA n’apportait pas une véritable « nouvelle révolution industrielle », retraçant les différentes phases de sa progression (du « hard coding » à l’apprentissage supervisé). Développant plusieurs illustrations (sur la réalité augmentée, les systèmes de détection de personnes, la simplification des processus de rédaction…), P. SAYD a conclu en précisant les défis auxquels, selon lui, l’IA doit répondre : un défi qui s’adresse aux entreprises, celui de l’intégration des outils IA ; et un défi plus général, celui de parvenir à une « IA de confiance », à savoir : une IA éthique, « explicable », sûre et frugale.

Les autres exposés et la table ronde consacrés à l’industrie du futur ont fourni des exemples supplémentaires d’applications de l’IA dans le domaine industriel et sont revenus sur les enjeux sociétaux de l’IA. Les illustrations ont porté sur le domaine de la maintenance ferroviaire, la détection des défauts à partir de signaux acoustiques, l’amélioration de la supply chain par le « machine learning », la maintenance prédictive pour l’industrie 4.0… Avec notamment la présence d’une juriste, Nathalie NEVEJANS, maître de conférences à l’Université d’Artois, à l’origine d’une chaire d’excellence « IA Responsable », la table ronde a reposé la question des opportunités et des risques offerts par l’IA vis-à-vis de sujets sociétaux tels que : la sécurité et la pénibilité du travail, la transformation du salariat, la facilitation des tâches pour des personnes en situation de handicap, les effets sur l’environnement… Sans viser nécessairement une réglementation très contraignante, trois domaines appellent cependant une attention particulière : la protection de l’innovation, la protection des salariés, la protection de l’environnement.

Prix « Intelligence artificielle et Troisième Révolution Industrielle », 8 doctorants en compétition

La Journée a aussi donné lieu à la présentation de projets de thèses, sous forme de « pitchs », par des doctorants. Huit jeunes chercheur(se)s ont ainsi concouru pour obtenir les quatre prix remis pour la circonstance. Leur présence, par elle-même, témoigne déjà de la richesse des recherches menées, dans les Hauts-de-France, sur l’IA. En outre, que les deux premiers prix concernent respectivement la responsabilité en IA (par Alison BLONDEAU) et l’apport de capteurs connectés par algorithme évolutionnaire pour maîtriser l’irrigation (Amaury DUBOIS) sont des signes très prometteurs d’une articulation en cours entre l’IA et la volonté d’un développement à la fois éthique et durable.

Séminaire unirev3 –Centrale Lille – 28 janvier 2020 – 8 doctorants en compétition pour le prix « Intelligence artificielle et Troisième Révolution Industrielle ». Photo : Université de Lille

 

Le prochain événement scientifique d’unirev3 est programmé en septembre sur trois sites, Valenciennes, Compiègne et Villeneuve d’Ascq. Il traitera des questions de mobilité. Nous vous tiendront au courant dès que la date sera fixée.

Pour en savoir plus sur unirev3 et son programme de manifestations scientifiques, contactez Bertrand Zuindeau, Mission rev3 : bertrand.zuindeau@hautsdefrance.fr

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */