REV3 : des indicateurs pour mesurer les progrès depuis 2016

La Troisième révolution industrielle, rebaptisée ensuite rev3, est une dynamique qui a été initiée en Hauts-de-France à partir de 2013. À l’interface de la transition énergétique, de la mutation numérique et des nouveaux modèles économiques (notamment l’économie circulaire), elle offre à la région un projet ambitieux et innovant de redéveloppement économique. Non seulement rev3 a été confirmée durant les années qui ont suivi sa mise en oeuvre, mais elle a été constamment confortée, touchant nombre de secteurs d’activités et la plupart des acteurs du territoire : entreprises, collectivités territoriales, acteurs de la formation et de la recherche, associations, etc. Pour preuve de cette évolution favorable : le nombre de projets se rattachant à rev3 n’a cessé de croître et dépasse maintenant 1200 réalisations…

Pour mieux apprécier les progrès réalisés et plus largement connaître les tendances à moyen et long terme de rev3 en Hauts-de-France, des « outils de mesure » sont nécessaires ; des indicateurs sont à élaborer et à renseigner dans un tableau de bord.

C’est ce que propose désormais la Mission rev3.

En l’état actuel, 6 indicateurs sont disponibles : Investissements, Formation, Numérique, Énergie, Bâtiments, Mobilité ; autant de domaines concernés d’une manière ou d’une autre par rev3, que ce soit en termes de contribution (investissements, formation…) ou d’impacts (bâtiments, mobilité…).

Chacun d’eux donne lieu à la construction particulière d’un indicateur agrégé à partir des données propres au domaine (par exemple pour « énergie » : part des ENR dans la consommation d’électricité, capacité installée de gaz injecté, etc.). Les données considérées vont de 2016 à 2019. Les valeurs antérieures à 2016 n’ont pas été retenues car précédant la fusion des régions Nord-Pas de Calais et Picardie, tandis que celles de 2020 ne sont pas encore connues (et sachant aussi que cette année 2020 sera une année tout à fait singulière eu égard à la crise sanitaire et au confinement).

Qu’observe-t-on à la lecture des 6 indicateurs agrégés ?

Avec des progressions variables, et même parfois des reculs ponctuels, les chiffres traduisent globalement une évolution favorable pour tous les critères. L’augmentation est notamment très significative pour les critères « formation », « numérique », « énergie » ou « bâtiments », moins sensible pour les autres critères, mais partant de niveaux déjà élevés.

Ce travail d’évaluation montre que les efforts d’ores et déjà accomplis, dans le cadre de la dynamique rev3, ont produit des résultats appréciables. Sans doute, beaucoup reste encore à faire – ce que montrent d’ailleurs aussi les graphiques en faisant apparaître les marges de progression possibles –, mais ce premier bilan est tout à fait prometteur pour la poursuite de la Troisième révolution industrielle/rev3 en Hauts-de-France.

Pour en savoir plus : contact@rev3.fr

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR