L’hydrogène vert, chaînon précieux des énergies renouvelables

Les potentialités qu’offre l’hydrogène vert, dans une économie plus respectueuse des ressources et de l’environnement, ne sont plus à démontrer.

Arnaud Leroy, Président de l’Ademe, Franck Bruel, Directeur Général Adjoint du Groupe Engie, Patrick Vergriete, Maire de Dunkerque et Président de la CUD et Philippe Vasseur, Président de la Mission rev3, en ont vanté les mérites, le 22 janvier dernier aux Assises Européennes de la Transition Energétique à Dunkerque, lors de la plénière « l’Hydrogène vert, clé du mix énergétique renouvelable et de la rénovation énergétique des territoires ».

Assises Européennes de la Transition Energétique – Dunkerque –  22 janvier 2019

Avec la baisse importante des prix des énergies renouvelables, il devient possible de produire des quantités importantes d’hydrogène à des coûts intéressants sans Emissions de Gaz à Effet de Serre. L’Hydrogène est alors une solution de stockage des énergies renouvelables, souvent intermittentes. Il peut optimiser l’autoconsommation d’énergies locales, à l’échelle d’un bâtiment, d’un îlot ou d’un village, tout particulièrement pour les zones non interconnectées au réseau électrique. Il contribue aussi à décarboner la mobilité de certains types de véhicules, en réponse aux problématiques de la qualité de l’air.

Quelques chiffres, pour une mise en perspective…

L’hydrogène vert contient jusqu’à 3 X plus d’énergie par unité de masse que le gazole et 2,5 X plus que le gaz naturel. Selon l’étude « Hydrogen, Scaling up », réalisée par le cabinet McKinsey pour l’Hydrogen Council, l’hydrogène pourrait réduire les émissions annuelles de CO2 d’environ 6 gigatonnes par rapport aux rejets actuels. Enfin, en 2030, 10 à 15 millions de voitures et 500 000 camions pourraient être alimentés à l’hydrogène.

Le secteur de l’hydrogène emploie près de 2 000 personnes en France, à horizon 2050, toujours pour McKinsey, ce pourrait être plus de 150 000 emplois.

Aujourd’hui, la production d’hydrogène vert est principalement réalisée par électrolyse de l’eau. D’autres ressources sont possibles comme le biométhane et la biomasse. De nouveaux modes de production, prometteurs en termes environnementaux, sont aussi en phase d’expérimentation (four solaire ou bactéries).

L’Hydrogène vert, une filière d’avenir pour les Hauts-de-France et ses territoires 

La mise en place du Plan national de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique et l’appropriation du sujet par les entreprises visent à faire évoluer les projets vers des modèles économiques viables, pour différentes typologies d’usages.

La région Hauts-de-France a tous les atouts pour répondre aux défis de cette filière d’avenir.

Dans notre région qui combine industries, agriculture et logistique, nombre de territoires, de toutes tailles, sont précurseurs et leaders dans la gestion des énergies renouvelables et, notamment dans l’hydrogène.

Pour ne citer que quelques initiatives particulièrement innovantes …

Le territoire de Dunkerque – 1ère plateforme industrialo-énergétique d’Europe – porte le Démonstrateur GRHYD (Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène pour Décarboner les énergies) développé avec Engie. L’objectif est de produire un mélange Gaz Naturel-H2 pour alimenter un nouveau quartier de 200 logements collectifs et individuels et développer une solution de mobilité « douce » avec un carburant innovant composé à 80 % de gaz naturel et 20 % d’hydrogène, l’Hythane®).

Le Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle, sur le Pôle Métropolitain de l’Artois, met en place une ligne de 6 bus à hydrogène entre Auchel et Bruay-La-Buissière, dans le cadre de la restructuration complète de son réseau de transport, pour une distance parcourue de 70 000 km/an/bus. Cette 1ère en France a été reconnue, lors des Assises Européennes de la Transition Energétique à Dunkerque, en recevant un prix dans le cadre des Hydrogénies – les trophées de l’hydrogène. https://www.smt-artois-gohelle.fr/le-syndicat-mixte-des-transports-artois-gohelle-recompense-a-dunkerque/ 

 

La Commune de Tupigny dans l’Aisne souhaite valoriser, en local, l’énergie produite sur son territoire (éolien) par stockage à l’hydrogène proposé par la société Vents du Nord. Elle s’oriente aussi vers de la mobilité douce avec la mise à disposition des habitants de 2 véhicules à hydrogène (Hykangoo produit à Maubeuge par Renault).

Des voies de spécialisation apparaissent : le power to gas en est une ; le transport collectif en est une autre. D’autres projets plus prospectifs se font jour du côté du ferroviaire.

Tous répondent aux critères de la 3ème Révolution Industrielle et aideront à construire le nouveau mix énergétique plus vert dont notre région a besoin.

 

Filière Hydrogène – TER à Hydrogène, chantier structurant de la mission rev3

La mission rev3, présidée par Philippe Vasseur, a fait du développement de la filière Hydrogène et du train à hydrogène un de ses 10 grands chantiers structurant les filières d’avenir en région. L’objectif est d’aider la filière à se structurer, tout en faisant du lien avec d’autres thématiques de la mission comme les REI – Réseaux Electriques Intelligents, la bioéconomie, les parcs d’activités et la logistique durables, et, en favorisant l’essaimage sur le territoire, dans le cadre des Territoires Démonstrateurs rev3.

Il s’agit, à l’horizon 2030, de créer les conditions d’un passage de l’Hydrogène décarboné à l’Hydrogène vert, avec Master Plan à l’appui. Les productions d’hydrogène fatal, qui existent en plusieurs points de la région, seront intégrées à la démarche.

Cette feuille de route régionale est tournée vers la réalisation concrète de projets, en lien avec les appels à projets lancés par le Gouvernement via l’ADEME. La mission rev3 souhaite impulser un collectif régional d’acteurs, sur le modèle des collectifs existants (CORBI, CORESOL, CORREI, Méthania) et selon un Green Deal Public / Privé. Le Pôlénergie, quant à lui, est un facilitateur qui accompagne les projets, notamment en termes de mobilité hydrogène.

Pour en savoir plus, contactez la mission rev3 :  Lucas TOUSSAINT / lucas.toussaint@hautsdefrance.fr / 03 74 27 14 18

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */