Le solaire brille aussi en Hauts-de-France !

Contrairement aux idées reçues … le potentiel énergétique du soleil est en plein essor chez nous

Les Hauts-de-France, moins favorisés que le reste de la France… présentent pourtant un réel potentiel en production d’énergie solaire. Sur toitures, au sol sur friches urbaines ou industrielles ou encore, sur ombrières de parking, les débouchés ne manquent pas.

Les Hauts-de-France ne cachent d’ailleurs pas leurs ambitions. La production de solaire photovoltaïque devrait atteindre 1 778 GWh à horizon 2031 sur notre territoire.
C’est l’objectif fixé du SRADDET qui vise à stimuler la production d’énergie solaire photovoltaïque, et par la même, l’activité et la création d’emplois en région.
Un premier palier est attendu de 363GWh en 2020, en priorisant le développement sur les toitures et espaces dégradés (en 2015, le photovoltaïque ne représentait que 0,73% de la production d’EnR en Hauts-de-France).

La technologie est mature et son développement soutenu par plusieurs dispositifs publics sur notre territoire : tarifs de rachat pour les projets inférieurs à 100KWc, appels d’offres de la Commission de Régulation de l’Energie, soutien de l’ADEME au solaire thermique (FRATRI, fonds chaleur), de la Région à l’autoconsommation (FRATRI, FEDER), soutien de la SEM Energies Hauts-de-France, initiée par la Région, pour tout projet en énergies renouvelables.

Ensoleillement moyen annuel dans les Hauts-de-France (kWh/m².an)
Sources : Ademe et Hélioclim 1

La Région et la SEM Energies Hauts-de-France accompagnent les projets solaires en local

La Région Hauts-de-France a mis en place, dès 2015, un dispositif d’accompagnement à l’installation de panneaux photovoltaïques sur toitures professionnelles.
Résultats : 37 projets en autoconsommation de 10 à 250KWc (collectivités, agricoles ou entreprises) accompagnés pour une puissance totale installée de 2 105,85 KWc et environ 30 ETP maintenus ou créés à la clé (estimation sur la base d’indicateurs nationaux – étude ADEME). L’investissement représente, quant à lui, un volume financier de plus de 2,7 millions d’euros pour une aide régionale de près de 782 000 euros.

La SEM Energies Hauts-de-France intervient sous forme de prises de participation dans le capital des sociétés de projet. Petit tour d’horizon des projets d’entreprises qu’elle a soutenus en Hauts-de-France récemment : SAS CAPSOL, collectif de particuliers sur la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer : projets de grappe de 7 toitures photovoltaïques pour un total de 48 Kwc ; Mine de soleil, sur Loos-en-Gohelle : centrales photovoltaïques sur 8 toitures pour une puissance de 447,68 kWc ;
Sun’R sur Niergnies : centrale photovoltaïque (Phase 2) avec une puissance installée de 25,3 MWc sur 33 ha ; ou encore Dhamma Energy (voir plus bas).

Une nouvelle opportunité : l’autoconsommation collective

La loi 2017-227 du 24 février 2017 permet la production d’énergie photovoltaïque en «autoconsommation collective » par regroupement de consommateurs et partage de la production électrique. Cette possibilité donne de nouvelles perspectives pour le développement de la filière en région. Certains acteurs s’y sont déjà engagés, avec plusieurs expérimentations comme le projet Interreg Biseps, à l’échelle d’un parc d’activité sur la MEL, ou le projet de la SCI REV à Pérenchies regroupant plusieurs consommateurs comme la SCI REV, la Poste Immo du groupe La Poste et la commune de Pérenchies.

 

La filière régionale du solaire qu’il soit thermique ou photovoltaïque se structure

Elle combine tous les atouts pour entrer pleinement dans la dynamique rev3, la Troisième révolution industrielle en Hauts-de-France. Elle contribue bien sûr au mix d’énergies renouvelables régional. Elle est aussi pourvoyeuse d’activités économiques, de qualification et d’emplois. Enfin, elle mise sur l’innovation et la force du collectif.

Le Coresol, un concentré d’énergies pour une filière d’avenir
Le Coresol est le collectif des acteurs du solaire en Hauts-de-France, initié en 2018 par l’ADEME, la Région, la CCI et par le CD2E qui en est l’animateur. Son objectif est de développer et massifier le solaire thermique et photovoltaïque par une mise en réseau des acteurs, la co-construction de projets et la structuration d’une offre régionale répondant aux besoins des maîtres d’ouvrages régionaux (entreprises, collectivités et particuliers).

Un centre de ressources dédié
La Région et l’ADEME soutiennent le programme d’actions « énergies renouvelables » du CD2E, largement consacré au solaire photovoltaïque, notamment en autoconsommation et au solaire thermique. Ce programme s’appuie sur la plateforme technologique Lumiwatt, démonstrateur au service des acteurs de la filière solaire, des établissements d’enseignements et territoires.

Mise en lumière de quelques projets

Source : Lys Services

Centrale solaire thermique de Lys Services – Merville
La société Lys Services à Merville est spécialisée dans le lavage de citernes. Avec l’Opticube de la société belge Sunoptimo, elle peut maintenant produire une partie de son eau chaude grâce au soleil (solaire thermique) à partir de 4 champs de panneaux photovoltaïques installés sur 1 270 m2 pour une production annuelle de 500MWH. Le jeu en vaut la chandelle… Lys Services a réduit son coût du kwh (prix fixé pour 25 ans à environ 14€/MWH) tout en diminuant son impact global CO2. Le projet a été soutenu dans le cadre d’un appel à projet ADEME national et accompagné par le CD2E.

Source : Lys Services

Centrale photovoltaïque au sol de Dhamma Energy – Athies-sous-Laon – Samoussy 

Le lancement officiel des travaux date du 23 septembre dernier pour le plus grand parc photovoltaïque de la région Hauts-de-France, soit 87,5 MWc de puissance sur 100 ha (près de 302 000 panneaux solaires), pour un coût total de 70 millions d’euros dont 1,1 million collecté par financement participatif. Cette centrale pourra répondre aux besoins énergétiques de 40 000 foyers. 6 emplois directs et 15 indirects devraient être créés.

 

Ombrières sur parking relais Saint-Philibert – Lomme

Dans le cadre du projet So Mel, So Connected, la MEL a installé sur le parking relais Saint-Philibert une ombrière photovoltaïque couplée à des bornes permettant une recharge simultanée de 12 véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Un système de modulation dynamique prend en compte à la fois la production solaire, les besoins du client et les consignes du gestionnaire de réseau. L’installation d’une puissance de 41kWc permet une autoconsommation supérieure à 91%.

Source : T et B Verger – Saulty

Panneaux photovoltaïques en autoconsommation pour T et B Verger – Saulty
T et B Verger est une entreprise de production et de conditionnement de pommes et poires installée à Saulty. En 2017, elle amorce une démarche « industrie du futur » et identifie des actions d’optimisation énergétique. Elle installe sur son site de stockage, tri et conditionnement de fruits de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation, sur une surface de 1.000m² pour une puissance de 177kWc.

Source : T et B Verger – Saulty

A partir de 2020, la Base aérienne de Creil se dotera du plus grand parc solaire de l’Oise avec 253 ha de panneaux solaires. Les futurs opérateurs sont actuellement mis en concurrence.

Un vent solaire souffle sur les Hauts-de-France… à suivre !

Pour en savoir plus,
François-Xavier CALLENS – CD2E Lumiwatt
fx.callens@cd2e.com
03 21 13 06 80

Pour en savoir plus, contacter la
Isabelle COUSIN – Mission rev3, Direction Troisième Révolution Industrielle de la Région
Isabelle.cousin@hautsdefrance.fr
03 74 27 14 23

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */