Le Conseil Régional vote un Plan de relance ambitieux pour les Hauts-de-France

Ce 30 juin, les élus régionaux ont voté, en séance plénière, un Plan de relance d’1,3 milliard d’euros pour protéger les plus fragilisés par la crise – entreprises, habitants, professionnels de santé,.. – et innover pour les Hauts-de-France de demain.

Au cœur de l’action, un objectif : lancer au plus vite « un nouveau pacte productif en Hauts-de-France », pour une économie durable et locale.

Le Plan est ambitieux et repose sur cinq grands axes :
– Sauver les emplois en protégeant l’économie et l’industrie régionales
– Accompagner les personnes les plus touchées
– Développer une économie plus durable
– Investir dans les projets d’aménagement
– Protéger les citoyens et innover dans la santé

Il s’agit dans un premier temps de protéger les plus fragilisés par la crise et favoriser la reprise des activités économiques. Le plan s’attache à soutenir les entreprises, petites ou grandes, les indépendants, artisans, commerçants… notamment par des aides financières en consolidation de trésorerie. Il favorise aussi l’emploi des jeunes et la formation à tout âge.

Parallèlement aux mesures d’urgence, ce Plan de relance propose d’amorcer un virage vers une production durable en Hauts-de-France, qui permettra aux citoyens et aux entreprises d’affronter les défis économiques, écologiques et sociaux à venir, en préservant l’environnement.

La consolidation de l’industrie et de l’emploi régional passera par la transformation des chaînes d’approvisionnement, des modèles moins internationalisés et dépendants, la relocalisation d’entreprises, l’agilité et l’innovation sur les chaines de production, la transition numérique. De grands investissements publics permettront, aussi et à la fois, de soutenir l’économie et de favoriser la cohésion territoriale dans notre région.

L’objectif est d’enclencher un pacte productif régional durable autour du développement de l’économie circulaire, la décarbonation de l’économie via un Plan «Industrie et Co2 » ainsi que dans la bioéconomie, l’investissement massif dans les bâtiments à énergie positive et les énergies renouvelables partagées.

La Région dote cette ambition d’une enveloppe de 85 millions d’euros.

Elle conforte son engagement dans la troisième révolution industrielle – rev3, dans laquelle, elle est fortement engagée depuis plusieurs années aux côtés de la Mission rev3, avec le projet d’un nouveau fonds « rev3 » complémentaire aux dispositifs existants. Ce fonds englobera en effet des crédits existants et sera abondé à 100 millions d’euros par la Région. Il s’agira alors de faire « effet levier » et de permettre à ce fonds public/privé de mobiliser à terme 500 millions d’euros.

« (…) Dans la région, on a un atout formidable – rev3 (…). Rev3, ce n’est pas pour les très grands groupes. Rev3, ce n’est pas dans trente ans. Rev3, c’est pour tout le monde et c’est tout de suite(…) Il faut que l’on ait des process très simples : vous avez un projet qui peut être labellisé rev3, vous devez avoir l’engagement 1. d’un véritable accompagnement ; 2. d’un véritable financement. (…) Et rev3, c’est de la production, c’est de la réindustrialisation aussi mais durable et respectueuse de l’environnement. (…) La crise environnementale, la crise climatique, tout le monde sait exactement ce qui se passera. Il y a une responsabilité par rapport aux nouvelles générations et on ne peut pas produire de la même façon. (…) »

Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, Séance Plénière du Conseil Régional – 30 Juin 2020
 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR