DES MODES DE TRAVAIL ET D’ORGANISATION PLUS OUVERTS

Pour apprivoiser les mutations à l’œuvre dans le domaine du travail, de l’emploi et des organisations, rien de tel que revenir aux fondamentaux de rev3. Les objectifs de croissance durable, couplés aux technologies numériques, renouvellent les vocations de toute entreprise humaine, individuelle ou collective. 

Au sein de Yncréa Hauts-de-France, les espaces Adicode forment les élèves au codesign et au travail collaboratif
© Sébastien Jarry

ENJEUX

La 1ère révolution industrielle avec l’avènement de la machine à vapeur et l’industrialisation massive, transforme “la force de travail” en capacité d’exécution de tâches quantitatives et répétitives, rémunérées “logiquement” à la tâche. La 2ème, en s’appuyant notamment sur les technologies de production et de communication électrifiées, fait régner les organisateurs centraux et planificateurs (cadres tayloristes, administrateurs, logisticiens, etc.), rémunérés par contrat, selon leurs compétences et leurs temps consacrés à l’entreprise.

Quel sera le modèle de la 3ème révolution industrielle ?

Où seront les prochains gisements de valeur(s) ajoutée(s) ? Comment se répartiront les revenus ? La nouvelle donne du développement durable laisse entrevoir que les richesses créées dépendront de moins en moins de la vente de produits mais de plus en plus de la finalité ou du sens des services rendus. Les entreprises et les individus maîtrisant les process éco-efficients et les modes d’organisation collaboratifs prendront une longueur d’avance en termes de technicité et de compétitivité.  Les nouvelles technologies numériques permettront à chacun d’innover, de produire avec des investissements plus légers et de miser sur le capital humain : la capacité à tisser des relations, à travailler en réseau, à prendre des responsabilités…et aussi quelques risques.

De la valeur des choses à la valeur des hommes

Le temps de travail n’étant plus un instrument de mesure de l’intérêt d’une tâche, la société devra trouver de nouveaux modes de rémunération pour valoriser la créativité, l’utilité sociale, l’indépendance, la prise de risque… et considérer l’intermittence, les temps de formation, les périodes d’échec, le bénévolat, etc. La solution, pourrait venir de l’instauration du revenu universel, sujet à l’étude qui va être testé dans plusieurs villes et pays. En bref, les entreprises et la société devront trouver un nouveau mode de fonctionnement plus agile.

REPÈRES 

0
milliards de dollars, c’est l’estimation du marché mondial de l’économie collaborative en 2025
0%
des entreprises des Hauts-de-France sont en capacité de mettre en place le télétravail
0
entreprises dans le secteur de l’économie sociale et solidaire en Hauts-de-France

TENDANCE

JOOXTER
Optimiser les espaces de travail
jooxterCréé en 2014 à Euratechnologies, Jooxter permet de trouver en un clic, grâce à son application mobile et ses capteurs, le bureau ou la salle de réunion libre, à proximité, qui correspond le mieux à nos besoins et de faire une réservation. Cette occupation dynamique et non plus statique des bureaux et salles de réunion des entreprises permet un meilleur partage des espaces de travail et augmente leur utilisation de plus de 20%. Aujourd’hui, Jooxter connaît une forte croissance en France et à l’international avec, à son actif, des grands groupes parmi ses premiers clients et plus de 4 000 utilisateurs de son application au quotidien.

NOUVEAUTÉ

CLAYRTON’S

clayrtonsClayrton’s, entreprise familiale située à Roubaix, leader français sur le secteur de l’emballage floral, favorise les impressions aux encres à eau y compris sur le polypropylène. Cette démarche environnementale s’inscrit dans un plan RSE plus global, révisé tous les trois ans, baptisé “Green Power”, dans lequel toutes les équipes sont mobilisées. Des teambuilding sont organisés régulièrement afin d’impliquer les collaborateurs dans la vision d’entreprise. Différentes actions ont été mises en place comme l’insertion de personnes en difficulté, l’implication des jeunes au respect de l’environnement et la création d’un éco-label… La RSE se développe à tous les étages chez Clayrton’s.

ILS VIVENT LEUR REV3

BASTIEN DOGNIN ET OLIVIER HIREL
Les Paniers de Léa

« Notre objectif est d’accompagner les entreprises dans l’évolution des comportements alimentaires de leurs collaborateurs à travers la livraison de fruits frais et principalement locaux et l’animation de temps conviviaux en entreprise. En résumé, c’est : convivialité, santé et bien-être au travail. Pour l’entreprise, c’est un outil de management qui contribue à augmenter leur performance et même à réduire l’absentéisme. Aujourd’hui, nous avons sept salariés à temps plein, 26 producteurs – la plupart locaux – et 200 clients sur la métropole lilloise. Bientôt, nous envisageons un développement en région parisienne »

ENVIE D’ALLER PLUS LOIN ? 

RETROUVEZ LE CHAPITRE COMPLET

Sommaire du chapitre

-Les ambitions de développement durable et les technologies numériques redéfinissent le sens du travail et de l’entreprise
-Une région leader de l’entrepreneuriat responsable et de l’économie utile
-Des espaces de travail ouverts pour favoriser la collaboration
-La révolution d’un management en mouvement libère les entreprises en s’appuyant sur la valeur humaine
-La gamification réveille notre appétit pour la formation

Et pour recevoir toutes les semaines une dose de #rev3 et d’optimisme, abonnez-vous à la brev3 !

RETOUR