LES MATERIAUX ET LES CYCLES DE PRODUCTION SE RESSOURCENT

Les ressources non renouvelables constituent la colonne vertébrale de l’économie actuelle, mais elles s’épuisent aujourd’hui à un rythme soutenu qui menace directement le système que nous connaissons…

L’IFMAS (Institut français de matériaux agro-sourcés), expert dans les domaines de la chimie du végétal et des matériaux biosourcés
© soberka.com
Les Carrières du Boulonnais, spécialisés dans les granulats, portent un soin particulier à la préservation de la biodiversité
© Altimage / Philippe Frutier
Roll-Gom recycle et revalorise des pneumatiques usagés
© Altimage / Philippe Frutier

ENJEUX

Qui aurait pu croire, il y a encore quelques années, que l’humanité pourrait un jour manquer de sable ? Et pourtant nous y sommes ! Les terres rares arrivent à épuisement : toujours plus inaccessibles, générant tensions diplomatiques, dégâts sociaux et sanitaires, pollution et nécessitant toujours plus d’énergie, en majorité d’origine pétrolière pour leur extraction.

De nouveaux modèles économiques

Il est essentiel pour la planète et pour ses habitants de repenser de nouveaux modèles économiques pour enclencher de nouveaux cercles vertueux. L’économie de la fonctionnalité, visant à remplacer la vente d’un bien par une « solution intégrée » focalisée sur la valeur d’usage, ainsi que l’économie circulaire réutilisant objets et matières pour les réinjecter dans l’économie, inspirent déjà de nombreux entrepreneurs régionaux.

Une économie bio-sourcée

Même les cercles les plus vertueux nécessiteront parfois l’apport de nouveaux intrants, à l’image du cycle du papier dont la fibre peut être recyclée jusqu’à 9 fois, avant d’être remplacée dans la boucle par de la fibre bois issue de forêts gérées durablement. Imaginer de faire fonctionner toutes les filières sur ce modèle, en apportant dans le système le strict nécessaire, c’est l’espoir de nombreux acteurs travaillant à la mise au point des bio-industries du futur, des matériaux agrosourcés et de la chimie verte.

L’écoconception pour réinventer les produits et innover

De la conception des produits jusqu’à leur recyclage, en passant par l’ensemble des stades de mise en oeuvre et d’utilisation, c’est toute la chaîne qui doit entrer dans une nouvelle ère. Ainsi, les entreprises repensent leurs produits et services à toutes ces étapes pour répondre aux enjeux environnementaux, économiques et aux nouveaux modes de consommation.

Notre région a vocation à devenir la place forte de la bio-économie en Europe. J’ai bon espoir que de nombreux produits du futur soient fabriqués dans notre grande région
Antonio Molina, Président du pôle de compétitivité Matikem et Président d’IFMAS

REPÈRES 

0
C'est le nombre de nouveaux emplois qui seront créés d’ici 2030 dans le secteur de l’économie circulaire
0M€
C'est le chiffre d'affaires de la chimie du végétal dans le monde
0%
Le Nord et le Pas-de-Calais couvrent 27% de la production mondiale de lin, ce qui place la région en 2ème position française après la Normandie

TENDANCE

LE GRENIER D’ENVIE
Une deuxième vie pour nos objets
BOOK REV3 INTRO.inddLe Grenier d’Envie, filiale de Vitamine T, spécialiste de l’économie sociale et solidaire, s’est installé à Seclin en 2014. À l’intérieur, des meubles, des outils, des bibelots, des disques, de la vaisselle, des jeux vidéo, de l’électroménager, de la décoration comme dans n’importe quel magasin. À une différence près : tous ces objets ont été récupérés dans les déchetteries de la métropole, triés et réparés avant d’être mis en vente à prix mini. La structure emploie plus de dix personnes en réinsertion (réparateurs, vendeurs, chauffeurs…).

.

NOUVEAUTÉ

VITRUVIAN
Des vêtements photovoltaïques
vitrurian-christel-sassoDes vêtements qui collectent l’énergie grâce à des surfaces photovoltaïques souples, c’est ce qu’est parvenue à créer la cellule R&D d’Enedis associée, entre autres, à l’Institut français du textile et de l’habillement de Tourcoing. Cette ligne de vêtements révolutionnaire baptisée “Vitruvian” a fait une première entrée publique remarquée au musée d’histoire naturelle de Lille lors de l’exposition futurotextile de Lille 3000. Le développement se poursuit en vue d’une possible commercialisation.

ILS VIVENT LEUR REV3

BOOK REV3 INTRO.indd

DAVID PATÉ
Hainaut Plast Industry

« Produire propre ! Le rev3 de Hainaut Plast Industry est de minimiser l’impact de la production industrielle en utilisant les meilleures pratiques et technologies. De notre côté, nous avons mis au point un procédé capable d’extruder et de recycler les films issus du verre feuilleté des pare-brises. L’entreprise s’implante à Cambrai, à proximité des fournisseurs de matières premières et des clients, et fait le choix d’équipements sobres en énergie et à faible impact environnemental. Avec toute l’équipe, nous avons à coeur de limiter nos propres déchets et de leur trouver des voies de valorisation. Objectifs : montrer l’exemple et développer une filière régionale à faible bilan carbone. »

BOOK REV3 INTRO.indd

GONZAGUE CATRY
Théolaur Peintures

« Chez Théolaur, notre rev3 est de produire de la peinture à haute performance environnementale. Depuis 5 ans, nous renforçons notre laboratoire R&D pour créer des peintures décoratives “écolo” innovantes. Écolabellisés depuis 4 ans, nous avons lancé en 2015 une gamme dépolluante d’atmosphère (intérieur) et une autre confort thermique (intérieur et extérieur). D’autres innovations sont en préparation. Nous visons aussi la haute performance environnementale sur nos sites de production (Noyelleslès- Seclin et Colomiers) : l’isolation des bâtiments, l’utilisation de filtrepresse pour réduire nos déchets, le tri de ces derniers à la source et la recherche permanente de nouvelles voies de valorisation. »

ENVIE D’ALLER PLUS LOIN ? 

RETROUVEZ LE CHAPITRE COMPLET

Sommaire du chapitre

-Une région leader européenne de la bio-économie

L’impression 3D et les nouvelles technologies réinventent l’industrie

Deux approches pour innover durablement, dès la conception du produit : le biomimétisme et l’écoconception

L’éco-efficience, nouvel outil de compétitivité des entreprises

L’économie circulaire, un nouveau modèle pour imaginer l’économie de demain

Et pour recevoir toutes les semaines une dose de #rev3 et d’optimisme, abonnez-vous à la brev3 !

RETOUR