La SEM Energies Hauts-de-France, au plus près des Territoires et de leurs projets de production d’Energies Renouvelables

La SEM Energies Hauts-de-France soutient les projets de production d’énergies renouvelables sur les territoires. Elle contribue ainsi à répondre à leurs objectifs d’autonomie énergétique, dans le respect des ressources et au profit de l’emploi local. Elle se positionne au cœur des territoires en finançant notamment les projets d’investissements citoyens.

Détenue par des actionnaires publics et privés (dont 39 % par la Région Hauts-de-France et 30% par des actionnaires privés dont la Caisse des Dépôts et Consignations), la SEM Énergies Hauts-de-France propose de financer l’investissement de projets de production d’Energies Renouvelables par l’apport de Fonds Propres ou Quasi-Fonds Propres.

Dans certains cas (centrales solaires thermiques ou photovoltaïques et microcentrales hydroélectriques), la SEM peut également prendre en charge le développement des projets comme la gestion des aspects techniques, juridiques et financiers, de l’émergence du projet à sa construction et son exploitation.

Pour tout savoir sur la SEM Energies Hauts-de-France, rendez-vous sur www.energies-hdf.fr.

Financer des projets citoyens de production d’ENR

Quel point commun entre des micro-chaufferies développées dans l’Audomarois, des toitures photovoltaïques sur la Communauté d’Agglomération du Pays de St Omer ou sur des bâtiments municipaux de Loos-en-Gohelle ? Les citoyens qui sont acteurs de la transition énergétique locale, en partenariat avec la SEM Energies Hauts-de-France.

Les Micro-Chaufferies Collectives de la SCIC Energies Citoyennes

La SEM est sociétaire, depuis 2017, de la SCIC Énergie Citoyenne. Les projets de MIcro-CHAUfferies COllectives reposent sur la construction de petits réseaux de chaleur à l’échelle de plusieurs bâtiments alimentés par du bois-énergie. Les communes de QUELMES et ZUDAUSQUES ainsi que l’Abbaye de BELVAL se sont équipés de MICHAUCO et réalisent de substantielles économies sur leurs factures énergétiques.

La SCIC maîtrise également la production de la biomasse puisqu’elle a investi dans une plateforme de broyage, stockage et séchage du bois provenant de ressources locales, en lien avec la structure d’insertion sociale « Mahra – le Toît ».

La chaufferie de QUELMES, en fonctionnement depuis 2017 . Crédit Photo : SEM Energies Hauts-de-France

Les centrales solaires citoyennes de CAPSOL

Toiture du Centre Technique Municipal, octobre 2019 Crédit Photo : SAS Mine de Soleil

Les centrales photovoltaïques citoyennes portées par la SAS CAPSOL sont installées sur sept toitures situées au cœur de la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer.
La SEM Energies Hauts-de-France est entrée au capital de la SAS CAPSOL durant l’été 2018 permettant au projet de se concrétiser. L’exploitation des 7 centrales a débuté fin 2018.

La SEM finance aussi d’importants projets de production d’ENR structurants pour le territoire des Hauts-de-France

ARSYEL, un réseau de chaleur alimenté par ArcelorMittal

La Communauté Urbaine de Dunkerque s’est engagée dans un projet permettant de substituer de l’énergie fossile par de l’énergie fatale. L’énergie perdue du process industriel d’ArcelorMittal sera récupérée, en partie, pour chauffer un réseau d’eau de 15km sur la commune de Grande-Synthe. L’énergie utilisée sera ainsi composée à 95 % d’Energie de Récupération.
Engie Cofely et la SEM Energies Hauts-de-France ont remporté la Délégation de Service Publique lancée par la CUD et créé ensemble une société dédiée, ARSYEL.
Ce réseau, actuellement en phase de construction, sera opérationnel fin 2020 et fournira 26 GWh/an de chaleur à destination des principaux consommateurs de la ville ainsi que de nombreux logements collectifs.

La SEM investit dans le plus grand parc photovoltaïque des Hauts-de-France

Située à Athies-sous-Laon – Samoussy (Aisne), la centrale photovoltaïque sera construite sur la friche d’un ancien aérodrome militaire de l’OTAN. Le projet a été initié par la Communauté d’Agglomération du Pays de Laon puis confié à la société Dhamma Energy.
Implantée sur une centaine d’hectares, la centrale solaire produira 92 GWh/an d’électricité renouvelable. Ce projet a également reçu d’importants financements locaux puisque 1,1 million d’euros ont été investis par des citoyens de l’Aisne et des départements voisins lors de la collecte participative sur la plateforme de crowdfunding Lendosphère.
La première pierre a été posée le 23 septembre 2019, la mise en service est prévue fin 2020.

La SEM investit également dans la méthanisation à Villers-en-Cauchy

Le projet de méthanisation porté par deux agriculteurs dans le Cambrésis avait besoin de Fonds Propres pour pouvoir recourir aux emprunts bancaires. La SEM Energies Hauts-de-France va donc apporter ses capacités d’investissement, à la fois en prise de Capital et en Compte Courants d’Associés, afin de faciliter le financement des travaux.
Ceux-ci démarreront au printemps 2020 pour une mise en service en 2021. Cette installation injectera plus de 100 m3/heure de biométhane dans le réseau de GRDF.

Un parc photovoltaïque en développement dans le Sud de l’Aisne

Le groupement SEM Energies Hauts-de-France et BCM Energy a signé avec la Communauté de Communes du Canton de Charly-sur-Marne un bail de mise à disposition foncière d’une durée de 30 ans pour le développement d’une centrale photovoltaïque au sol.
Le projet sera construit sur des terrains délaissés par SNCF Réseau lors de la construction de la LGV-Est. La friche, d’une surface de 9 ha, permettra l’installation d’une centrale de 5 MWc et sera entretenu par éco-pâturage.

Là encore, il est prévu que les habitants du territoire ainsi que les collectivités locales puissent co-investir dans le projet.

Ainsi depuis 2017, la SEM a participé au financement de projets totalisant plus de 100 millions d’€ d’investissement, exclusivement dans la région Hauts-de-France, pour une production estimée à 150 GWh/an (équivalent à la consommation annuelle d’électricité hors chauffage d’environ 150 000 habitants).

De nombreux projets sont en cours d’instruction, tant pour du financement que pour du développement dans les filières photovoltaïque, solaire thermique, méthanisation, réseaux de chaleur, centrales micro-hydrauliques, pyrogazéïfication, hydrogène, bio-GNV, etc.

Pour en savoir plus, contactez la SEM ENERGIES HAUTS-DE-France – Stéphanie SCARNA
s.scarna@energies-hdf.fr – 03.74.09.10.91

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR