La filière énergie, un rôle majeur dans l’économie régionale

Dans le cadre de la Troisième révolution industrielle, le projet du Nord-Pas de Calais est de devenir, à l’horizon 2050, une des premières régions au monde à basculer complétement dans l’ère post carbone. Ce projet implique une réduction de 60% de la consommation énergétique globale et le développement simultané des énergies renouvelables. Autant dire que le développement de la filière énergie est stratégique pour notre région.

Dans ce cadre, le Conseil régional, Pôle d’Excellence Régional ENERGIE 2020, l’Insee et la CCI de région Nord de France ont réalisé deux études complémentaires sur la filière Energie pour mesurer son poids dans le tissu économique et mieux connaître les entreprises qui la composent.

5 900 établissements en activité principale et 41 400 emplois en région

Selon l’étude de l’Insee, l’énergie en région Nord-Pas de Calais représente 5 900 établissements en activité principale et près de 41 400 emplois salariés. Les salariés travaillant dans ce domaine constituent 3 % de l’emploi régional et 6 % du domaine énergétique en France.
La région se place ainsi en 4eme position derrière les régions Île-de-France, Paca et Rhône-Alpes. Rassemblant un salarié sur deux, le segment « installation, maintenance » est le plus gros employeur des quatre grands segments d’activités relatifs à l’énergie. Entre 2008 et 2011, seul le segment « production, extraction, transformation » a connu une dynamique favorable en termes d’effectifs et d’établissements.

Une filière dont le poids est encore plus important si l’on tient compte des établissements en activité secondaire

Afin de compléter l’étude de l’Insee, la CCI de région Nord de France a interrogé ses ressortissants pour estimer le nombre d’entreprises faisant partie de la filière énergie (entreprises qui équipent les producteurs, entreprises de maintenance, bureaux d’études…). D’après cette approche, 2 700 établissements supplémentaires font partie de la filière énergie, soit 23 543 salariés. La filière énergie peut donc être considérée comme la 1ère filière industrielle régionale.

Selon les résultats de l’enquête de la CCI de région Nord de France, les entreprises de la filière énergie déclarent se positionner principalement sur des marchés traditionnels (industries agro-alimentaires, BTP, métallurgie et gros donneurs d’ordre de l’énergie). Ces quatre secteurs représentent environ 60% de l’activité de la filière et sont jugés porteurs par les dirigeants.

Si deux tiers des répondants produisent pour le marché régional ou national, 17% des entreprises exportent vers l’Union européenne, notamment l’Allemagne. A noter, les entreprises jugent le Royaume-Uni et le Moyen-Orient comme des marchés très porteurs Quant à l’innovation, 11% des entreprises la jugent comme une priorité stratégique dans les cinq prochaines années.

Des perspectives très encourageantes

Eoliens offshore ou terrestre, développement de la filière biométhane, stockage de l’hydrogène, véhicules électriques, smartgrids, les projets en cours de développement ne manquent pas et la filière énergie pourrait encore bien se tenir en 2015 (après une année 2014 sous de bons auspices, l’enquête de la CCI de région Nord de France ayant recensé plus de 3 200 intentions d’embauche). Le marché de l’efficacité énergétique devrait continuer à monter en puissance dans les années à venir (rénovations de bâtiments, optimisation des équipements dans l’industrie, etc.), dans la dynamique engagée par la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas de Calais.

Etudes

« 5 900 établissements liés à l’énergie structurent le territoire régional »
Insee analyses Nord-Pas de Calais, n°4, septembre 2014.

« Etat des lieux et enjeux de la filière énergie en Nord-Pas de Calais »
CCI de région Nord de France, Horizon Eco 190 octobre 2014.

 Imprimer
RETOUR
/* ]]> */