Le projet est de réaliser un développement coordonné de plusieurs parcs d’activité qui s’inscrivent dans la démarche Troisième révolution industrielle, avec des ambitions partagées regardant vers 2030. Ce propos volontairement innovant pourra s’appuyer sur les travaux en cours menés à ce sujet par la Région et la CCI de région en Hauts-de-France.

De façon globale, on cherchera à optimiser les flux de chaque parc suivant les principes de l’écologie industrielle*, et on s’efforcera de mutualiser entre les acteurs du parc un certain nombre de fonctions communes (mobilité douce, salles partagées, conciergerie d’entreprise…)
Chaque parc aura son « récit rev3 » qui portera le projet et les ambitions du lieu, comme par exemple: être un centre d’innovation, accueil privilégié des jeunes entrepreneurs, être le premier parc à économie circulaire de la région, être un parc autonome en énergie, qui affiche un bilan CO2 atteignant la neutralité carbone avant 2050, être celui qui tirera tous les avantages du numérique d’aujourd’hui et de demain, être le lieu du bien vivre pour ses usagers…

Les bâtiments seront conçus en suivant les principes de l’économie circulaire, en prévoyant leur déconstruction ou leur évolution (séparation des fonctions de structure, d’enveloppe, de systèmes et de second œuvre). Leur conception fera un large appel au BIM pour faciliter le suivi et la maintenance, mais aussi pour faciliter l’utilisation d’éco-matériaux. On pourra par exemple chercher à réaliser des bureaux tout en structure bois, voire des bâtiments qui n’ont pas besoin de sources d’énergie extérieures.

Les apports du numérique se trouveront dans la connectivité des bâtiments, dans des systèmes de gestion de données permettant d’optimiser les entrants de toutes sortes (eau, énergie, fournitures…), par la mise en œuvre de réseaux intelligents et en proposant des véritables avancées dans un internet de la mobilité à usage des entreprises, des employés et des utilisateurs.

Une attention toute particulière sera portée à la mobilité. Sur ce sujet on gardera une grande flexibilité, de nombreux signaux montrant en effet que des évolutions fortes sont en cours, dans les véhicules et dans leurs usages.

Enfin, on aura l’ambition du suivi de la performance individuelle et globale en se donnant un tableau de bord, par un ensemble d’indicateurs pertinents permettant, dès la conception, de qualifier un projet de parc d’activité, de l’améliorer, de bien l’intégrer au récit et de respecter un objectif de cohérence d’ensemble.

* L’écologie industrielle est une démarche systémique, inspirée des écosystèmes naturels, hyper efficaces du point de vue énergétique et fonctionnant de manière quasi cyclique

 Imprimer
RETOUR