Dunkerque, Territoire d’innovation : reconnaissance nationale d’un territoire engagé rev3

.

Dunkerque, Territoire D’innovation. Photo : Communauté Urbaine de Dunkerque

Dunkerque, Terre d’industries, Territoire démonstrateur rev3 devient « Territoire d’innovation ». C’est une belle reconnaissance nationale pour Dunkerque, engagé de la première heure dans la 3ème révolution industrielle en Hauts-de-France.

Dunkerque fait partie des 24 territoires d’innovation annoncés mi-septembre par le Premier ministre.

La plate-forme industrialo-portuaire de Dunkerque est interrogée par les différentes enjeux liés aux transitions économiques, énergétiques, écologiques et sociales.

Face à ces questions essentielles pour l’emploi, l’environnement et la qualité de vie des habitants, le Dunkerquois a fait le choix, dès 2015, de s’adapter et d’innover en initiant des politiques publiques fortes et facilitant les changements de comportement citoyen à l’image du bus gratuit.
Cette ambition s’applique à tous les secteurs, y compris à l’économie du territoire.

Complétement en phase avec les enjeux de la 3ème révolution industrielle en Hauts-de-France, c’est tout naturellement que Dunkerque est reconnu Territoire Démonstrateur rev3 dès avril 2018.

Depuis les Etats généraux de l’emploi local, différentes démarches sont engagées pour accompagner ces changements : contrat de transition écologie, fonds chaleur, territoire d’industrie…

La sélection de Dunkerque en tant que « Territoire d’innovation » va nous permettre d’accélérer la dynamique initiée avec les partenaires du territoire. Avec une dotation de 37,5 millions d’euros, Dunkerque est l’agglomération la mieux dotée des lauréats. Cette enveloppe permettra de déclencher 288 millions d’euros de projets sur le territoire dans les 5 ans à venir.
Différentes actions seront engagées afin d’améliorer la qualité de l’air, de réduire les émissions de CO2, de piloter les réseaux de chaleur pour réduire la facture énergétique des ménages, de développer l’intelligence artificielle au service de l’emploi et de l’écologie industrielle, d’innover et de créer de nouvelles activités grâce à un fond d’investissement.

Elle est le résultat d’un engagement collectif : de la Communauté Urbaine de Dunkerque d’abord, avec à ses côtés la Communauté de Communes des Hauts de Flandres, la CCI Hauts-de-France, le Grand Port Maritime, les acteurs économiques du territoire et la Mission rev3.

Moteur pour Dunkerque, cette reconnaissance aura aussi un impact positif sur l’ensemble du territoire des Hauts-de-France.

Dunkerque l’énergie créative, c’est une multitude d’actions co-construites avec les partenaires autour du CO2, de la transition énergétique, de l’Hydrogène, de la mutation des métiers industriels, de l’économie circulaire.

15 actions innovantes et 4 axes stratégiques prioritaires pour conduire la transformation de l’écosystème industrialo-portuaire Dunkerquois :

Pour l’axe N°1, il s’agit 1. de développer une nouvelle génération d’Ecologie industrielle et territoriale pour créer de la valeur tout en réduisant l’empreinte environnementale ; 2. d’animer un Pôle Ecomatériaux qui valorisera les sédiments du port, les laitiers d’ArcelorMittal et les produits de déconstruction du NPNRU ; 3. d’accompagner deux process innovants portés par ArcelorMittal qui permettront de réduire les émissions de CO2 ; 4.de déployer une unité de méthanisation qui valorisera les coproduits du groupe Daudruy, et notamment la glycérine à un niveau inédit en Europe ; 5. De mettre en œuvre un data pilotage des réseaux de chaleur en collaboration avec le CEA Tech, EDF et ENGIE qui permettra d’alimenter un modèle prédictif et d’optimiser les consommations.

L’axe N°2 est logiquement dédié à la Transition énergétique, qui constitue déjà la marque de fabrique du territoire (GRHYD, Assises, DK6, éolien offshore…). 3 actions sont retenues dans cet axe sachant que de nombreuses autres notamment autour de l’Hydrogène sont inscrites dans d’autres dispositifs :
un hub Hydrogénation CO2 qui s’articule avec le projet Horizon 2020 C2FUEL ; un centre de R&D, d’essai et de formation dédié au reconditionnement (revamping) des éoliennes terrestres et une série de projets pilotés par l’Université autour de la valorisation énergétique.
L’axe N°3 concerne la qualité de l’air : améliorer la qualité de vie des habitants en réduisant l’impact des polluants atmosphériques à travers d’actions permettant de mieux comprendre (observatoire local de la santé), de piloter intelligemment (outils numériques d’aide à la décision) et d’agir concrètement (traitement des fumées, TERRAO, Suez).
Enfin, l’axe N°4 porte sur les Toiles et l’intelligence territoriale. Il s’agit de passer de symbioses industrielles réussies, mais souvent isolées, à une véritable symbiose territoriale qui mobilisera le digital (ToileMaker augmenté), la gouvernance (Euraénergie, COMEX), les citoyens (Dialogue territorial innovant, Learning Center) et les instruments financiers (fonds territorial d’investissement).

Les chefs de files des actions inscrites dans le projet Dunkerque, l’énergie Créative sont ARCELORMITTAL, CEA-TECH, DAUDRUY, ENGIE, FINORPA, POSSIBILIZZEURS, TERRAOSAVE, SUEZ et ULCO.

 

À propos du Grand Plan d’Investissement

Doté de 57 milliards d’euros, le Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois. Le troisième volet du PIA, doté de 10 milliards d’euros, s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’Investissement (GPI) de 57 milliards d’euros présenté par le Premier ministre le 25 septembre 2017 par le Gouvernement et mené tout au long du quinquennat, afin d’accompagner les réformes structurelles et répondre à quatre défis majeurs de la France : la neutralité carbone, l’accès à l’emploi, la compétitivité par l’innovation et l’État numérique.

 

À propos de la Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */