Des insectes bons pour la santé et la planète, la recette rev3 de Nutri’Earth !

 

Mieux vivre et prévenir les pathologies, notamment liées à la vieillesse, grâce à des nutriments durables issus d’insectes comestibles, Nutri’earth a décidé de relever le défi. Elle développe à Lille une bio-ressource à fort potentiel rev3, bonne pour la santé et la planète.

Jérémy Defrize est Docteur en Biologie, Charles-Antoine Destailleur, Juriste d’affaires et Thomas Dormigny, Responsable Commercial. Ils décident, en juin 2017, d’allier leurs compétences, différentes et pourtant complémentaires, pour innover et entreprendre…

Résultat, ils fondent Nutri’Earth et font entrer la filière nutrition-santé régionale, dans la troisième révolution industrielle !

 

Les co-fondateurs de Nutri’Earth. Photo : Nutri’Earth

 

Nutri’Earth, incubée Euralimentaire et Eurasanté, développe depuis 2 ans, au sein de son unité de production pilote du MIN de Lomme, des biotechnologies innovantes à partir d’une espèce d’insecte comestible…
Ces insectes accumulent de façon naturelle un ensemble de nutriments variés et d’intérêts (protéines, vitamines et minéraux…), parfois difficiles à trouver dans l’alimentation classique et pourtant importants pour prévenir certaines pathologies, notamment liées à la vieillesse.

 

rev3 et aussi made in Hauts-de-France

Nutri’Earth élève ces insectes et les transforment en farines à Lomme. L’objectif est ensuite d’intégrer ces farines riches en nutriments et à potentiel pour la santé (les études d’impact de ces farines sont en cours), dans des produits de consommation courante, comme le pain, les biscuits, etc…
Ces innovations sont bien sûr brevetées et Nutri’Earth a déposé un dossier Novel Food auprès de l’Union Européenne, pour obtenir l’autorisation de commercialiser ses farines, notamment en France.

 

Nutri’Earth, site de production. Photo : Nutri’Earth 

 

Une biotechnologie responsable et durable

Nutri’Earth entend aussi produire ses insectes et farines de manière responsable, en impactant le moins possible les ressources et l’environnement. Et pour cela, l’espèce d’insectes sélectionnée a tous les avantages. L’élevage d’1 kg d’insectes nécessite très peu d’eau (10 à 15 fois moins que pour l’élevage d’animaux traditionnels), peu de nourriture (2 à 3 fois moins), d’espace (20 à 50 fois moins) et rejette 10 à 100 fois moins de gaz à effet de serre.
L’élevage de cette espèce répond donc parfaitement à la problématique de produire mieux avec moins.

 

Ce projet s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire

Nutri’earth a d’ores et déjà engagé des 1ères actions concrètes, dans ce domaine.
Une partie de l’élevage d’insectes de l’entreprise est réalisée à proximité d’un des data centers de la société spécialisée régionale, CIV. Nutri’Earth récupère la chaleur fatale produite par les serveurs de ce data center, pour la croissance de ses insectes. L’eau refroidie peut ainsi repartir dans les serveurs.
Découvrez la société Nutri’Earth et son partenariat avec CIV, ici

Les insectes de Nutri’Earth sont nourris notamment avec des carottes biologiques déclassées et régionales. Leurs excréments (99 % des déchets issus de l’activité de Nutri’Earth) sont valorisés comme engrais organique naturel pour les agriculteurs ou les collectivités. La boucle est bouclée.

Nutri’Earth est en pleine croissance et vient de lever près de 900 000 euros pour continuer son développement et financer les études. Souhaitons-lui de grandir aussi vite que ses insectes !

Pour en savoir plus, contactez la société Nutri’Earth sur contact@nutriearth.fr

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */