Chaud, Froid… et si la solution venait du sol !

La géothermie est une énergie renouvelable bien trop méconnue et au potentiel énorme en Hauts-de-France. Elle a toute sa place dans le mix énergétique régional. Alors, Chaud, Froid… et si la solution venait du sol !

Il s’agit à partir de différentes technologies (sondes, nappe) de capter en profondeur l’énergie du sous-sol, de l’exploiter en surface via un échangeur et de la restituer à un niveau de température désiré par le biais d’une pompe à chaleur (PAC) géothermique.

Outre le fait que c’est une énergie renouvelable et permanente, elle est 100 % locale, disponible 24h sur 24, et non tributaire des variations climatiques.

 Photo région Hauts-de-France

 

Ce que l’on sait moins, c’est que la géothermie est une énergie particulièrement pertinente pour agir sur le confort d’été et donc pour relever le défi de l’adaptation. Avec le géocooling, 1 kwh d’électricité consommée peut produire jusqu’à 50 kwh de frais. Les usages combinés (chaud/froid) présentent également le grand avantage de « recharger » thermiquement le sous-sol et ainsi d’augmenter la performance des installations pour la saison suivante.

Et puis, c’est une énergie « discrète ». Une fois les travaux réalisés, la géothermie passe inaperçue. Elle s’intègre harmonieusement à son environnement : pas de bruit, ni odeur, pas de trafic d’approvisionnement… Elle est particulièrement adaptée pour préserver l’esthétique des bâtiments patrimoniaux. Le Mémorial australien de Villers-Bretonneux en est une parfaite illustration.

http://www.geothermie-perspectives.fr/video/champs-sondes-au-service-lhistoire-somme

 

Mémorial australien – Photo région Hauts-de-France

Un vrai potentiel de développement en Hauts-de-France

La quasi-totalité du territoire régional possède les ressources pour déployer la géothermie dite de « minime importance » ou de « très basse énergie » (jusqu’à 200 m de profondeur), que ce soit sur nappe ou sur sonde. Un atlas de ce potentiel est disponible sur: http://www.geothermie-perspectives.fr

Assistée d’une pompe à chaleur, ce type de géothermie peut être utilisé pour chauffer et/ou rafraîchir des logements collectifs, des immeubles de bureaux, des écoles, des piscines, des EPHAD, des hôpitaux…. Sans oublier les exploitations agricoles et les sites industriels. La durée de vie des installations est aussi intéressante et peut dépasser les 25 ans.

Une énergie très compétitive

Les coûts d’exploitation réduits permettent à la géothermie de surface d’être compétitive. Le ROI des installations varie de 8 à 13 ans. Une fois l’investissement amorti, il ne reste plus qu’à s’acquitter de coûts d’exploitation réduits et ce, pendant plusieurs décennies. La durée de vie des forages est estimée à 50 ans, celle des pompes à chaleur, moins coûteuses, à 17 ans.

En France comme en Hauts-de-France, la géothermie a la cote !

Les orientations nationales sur le développement des ENR prévoient de multiplier par 4 la production de chaleur géothermique d’ici à 2023 par rapport au niveau de 2014 (source PPE). L’objectif du SRADDET est de multiplier par 10 sa production d’ici 2030 ; pour atteindre les 1 000 Gwh d’ENR participant au mix énergétique.

La Région Hauts-de-France et l’ADEME, quant à elles, accompagnent les acteurs publics et les entreprises en région. Pour le déploiement de leur stratégie commune, elles s’appuient et financent l’Animatrice Régionale Géothermie (sensibilisation et communication, formation des acteurs-relais et réalisation d’études d’opportunité à la demande des porteurs de projet, Observatoire de la géothermie avec recensement des installations existantes).
Pour en savoir plus, contactez, Estelle DOURLAT – UnilaSalle Beauvais- 03 44 06 00 57 / estelle.dourlat@unilasalle.fr

 

Si vous n’êtes pas encore convaincu… nous vous invitons à découvrir les 1ères réalisations de convaincus !

Le SCOT du Grand Douaisis y croit dur comme « terre ! »

Ce territoire estime que la géothermie peut répondre à plus de 100 % des besoins de ses administrés en chaleur/rafraichissement, à l’horizon 2050. De nombreuses communes du territoire se lancent : Cuincy avec sa médiathèque tout comme Féchain, Erchin avec sa salle polyvalente, les réseaux de chaleur de Roost-Warendin ou encore de Lallaing . Au niveau du SCOT de nombreuses actions de sensibilisation sont également menées. La dernière en date s’est tenue le 20 juin dernier à Erchin.

 

L’Oréal mise sur le froid géothermique à Caudry

L’usine SICOS L’Oréal de Caudry est un élément clé de la division des produits de Luxe du groupe. Implantée dans le département du Nord, elle est leader mondial des émulsions sélectives, pour les produits de soins, mascaras et fonds de teint, avec plus de 3 300 références de produits finis et de nombreux lancements chaque année. Le site vient de choisir la géothermie pour la gestion de ses besoins en froid. Un champ de 36 sondes a été dimensionné pour tenir compte d’étés de plus en plus chauds. Ce projet mobilisera aussi l’énergie solaire avec l’implantation de capteurs aérovoltaïques.

 

Beau projet rev3 en perspective !

Pour en savoir plus, contactez Sandrine BOQUILLON, à la mission rev3, sandrine.boquillon@hautsdefrance.fr / 03 74 27 14 24

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR
/* ]]> */