Céline Scavennec 5

Nom : SCAVENNEC
Prénom : Céline

Ma raison d’être et d’agir :

Réduire l’impact environnemental de notre consommation en imaginant des solutions alternatives responsables, concrètes et créatives. Inventer un nouveau standard pour les contenants alimentaires qui deviendra un nom commun : on mange dans sa Niiji parce que c’est bon pour la planète !

Ma devise

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait »

Mark Twain

Le concept

En deux clics on s’est fait livrer un repas de chef à la maison… Pressé, on a acheté son déjeuner à emporter au coin de la rue… Pour la réunion de ce midi on a commandé 15 plateaux-repas… Au Main Square l’été dernier il y avait même un Food Truck de carbonnade.

Les modes de consommation alimentaire évoluent et le développement des foodtechs permet de nouvelles opportunités dans la restauration nomade. Ce marché s’accompagne, hélas, d’une augmentation extraordinaire des emballages jetables, qui sont aujourd’hui une véritable menace pour la planète : pollution plastique, consommation de ressources, émissions CO², coût de traitement des déchets, etc.

Face à ces problèmes, Niiji a imaginé une solution « zéro déchet » différenciante pour les professionnels de la restauration. Cette solution s’appuie sur un produit innovant, la lunch box « eat and back » réutilisable, et les services numériques qui accompagnent sa mise en circulation.

EN BREF

L’équipe : Saadia Ouchiar – Co-fondatrice

Une adresse : La condition Publique – 14 place Faidherbe – 59100 Roubaix

Son site web

facebook
Linkedin
Twitter

Ma vision Rev3

En 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans (PNUE). Des initiatives émergent aujourd’hui afin de préserver la planète et protéger les océans, mais elles ne seront pas efficaces si nous ne changeons pas durablement nos modes de consommation. En quelques décennies la production mondiale de plastique a explosé et un tiers de cette production se retrouve dans la nature, il s’agit en grande partie de déchets d’emballage. Comment réduire ces déchets à la source ? Ma vision REV3 défend un modèle de consommation responsable, l’économie circulaire et le « zéro déchet », grâce à des solutions concrètes, pratiques et accessibles à tous. Ainsi, Niiji invente une véritable alternative au jetable qui permet de réduire nos déchets d’emballages alimentaires.

Utilité de mon projet d’entreprise

Enfin une solution « zéro déchet » pour remplacer le tout jetable dans la restauration livrée ou à emporter ! Niiji apporte à ses clients un emballage alimentaire différent et éco-responsable : préservation des ressources de la planète, réduction des déchets, production locale créatrice d’emplois, économie sociale et solidaire.

Le besoin auquel je réponds

Permettre aux pros de la restauration de se différencier en disant « Stop au jetable ! »

Face à au problème des emballages jetables, chacun peut faire le choix d’une consommation plus responsable et décider par exemple d’utiliser une lunchbox au quotidien (comme 33% des salariés en France). Mais pour avoir un impact plus important pour l’environnement et le climat, il est nécessaire d’intervenir plus massivement et plus collectivement. C’est pourquoi Niiji a imaginé une solution pour les professionnels qui s’appuie sur le produit innovant dont ils ont besoin, la lunchbox niiji réutilisable, et les services numériques qui accompagnent sa mise en circulation.

logo niiji
niiji

Ce que j’entreprends, mon offre

Produit : La lunchbox Niiji est éco-conçue, et fabriquée en France en matériaux biosourcés : c’est donc une alternative durable au plastique pétrochimique et qui favorise l’emploi local.
C’est surtout un système de contenants de 500ml ou 800ml qui s’empilent verticalement comme les bentos japonais et permet ainsi de s’adapter à une grande diversité de repas à délivrer : pratique ! Le couvercle personnalisable de la lunchbox véhicule l’image de marque du restaurant associée à ce produit vertueux.

Services : ce qui en fait une véritable alternative au jetable, c’est son service de consigne numérique: en effet, la lunchbox est consignée pour 10€. Oups, c’est dissuasif ! Oui, mais avec la consigne numérique, vous n’avez pas à avancer ces 10€, vous empruntez la lunchbox auprès du restaurant qui vous vend le repas (click consigne) et vous la ramenez au restaurant dans la semaine (click-click déconsigne). La consigne numérique peut potentiellement être associée à tout type de contenant alimentaire autre que la lunchbox Niiji.

L’ambition de l’entreprise

Offrir une gamme complète de contenants alimentaires biosourcés de différentes formes (boîte à pizza, gourdes, etc.) Développement territorial en France puis à l’international du système de consigne numérique des contenants.

L’accélérateur Rev3 c’est aussi une mise en confiance par rapport à ma création d’entreprise. Ca fait du bien d’être collectivement face au vertige de la création d’entreprise, avec beaucoup d’encouragements et un coaching efficace qui permet d’avancer.

Galerie photos

 Imprimer
RETOUR