MB_1

Nom : SBAI
Prénom : Majdouline

Ma raison d’être et d’agir :

700 000 tonnes de déchets textiles sont émis par les ménages, chaque année, en France. Et il n’existe pas d’évaluation des déchets textiles produits par les entreprises (chutes, invendus, invendables, échantillons, etc.). Les filières existantes ne captent qu’une partie de la ressource et ne lui apportent que rarement de la valeur ajoutée. Des expériences réussies de recyclage à haute valeur ajoutée par le design, dans le monde, prouvent qu’il y a des voies possibles, créatrices d’emplois locaux.

Le concept

Une plateforme de solutions en upcycling textile par le design (recyclage à haute valeur ajoutée) des déchets textiles, dans les Hauts-de-France.

Cette plateforme réunit des designers et travaille avec des ateliers de confection de la région. A partir de tout type de déchets textiles, elle conçoit et réalise des objets de design d’intérieur, des objets promotionnels ou des collections de prêt-à-porter, en utilisant les procédés artisanaux les plus simples, les moins coûteux et les plus facilement reproductibles en série à partir de chutes ou de vêtements.

Ces produits sont réalisés sur commande dans le cadre de collaboration avec des entreprises textiles, des organismes collecteurs, des enseignes, des acteurs publics, à partir de leurs propres déchets textiles ou de sourcing externe.

Incubés à Innotex, nous sommes dans la phase de prototypage de produits upcyclés à partir de différentes typologies de déchets et avons engagé un dialogue avec des clients pour consolider nos offres de collaboration.

De nombreux développements sont possibles : création d’un atelier dédié à l’upcycling textile, une « tissuthèque » de chutes textiles, une « habibliothèque » d’invendus et d’invendables, etc.

EN BREF

Une adresse : Roubaix

facebook
Linkedin
Twitter

MA VISION REV3

Redesigning Fashion’s Future

L’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Pour réduire ses impacts environnementaux de l’industrie de la mode et maximiser ses impacts sociaux (création d’emplois), il existe une voie : l’économie circulaire. L’effondrement du secteur textile sur notre territoire nous enseigne qu’il faut savoir anticiper les évolutions socio-économiques. Après La Chute veut écrire cette nouvelle histoire et mettre  en oeuvre des solutions concrètes pour rendre la mode circulaire et faire des Hauts-de-France, une région leader dans le domaine.

Utilité de mon projet d’entreprise

Après La Chute transforme les textiles usagés en une ressource, veut réduire les émissions de déchets textiles, inspirer un nouveau système de la mode. Selon la fondation Ellen Mac Arthur, 422 milliards de dollars pourraient être générer par un meilleur recyclage des textiles.

Le besoin auquel je réponds

Celui d’une nouvelle économie de la mode

Le choix de la fast fashion (la mode rapide et jetable) et la compétitivité prix est une course en avant qui me en danger les entreprises de notre région. A l’autre bout de la chaine, 85% des textiles usagés sont mis en décharge.

Ce que j’entreprends, mon offre

Après La Chute est un laboratoire d’idées et un démonstrateur des responsabilités offertes par l’économie circulaire pour réduire les impacts environnementaux et créer de l’activité génératrice d’emplois.

L’ambition de l’entreprise

1- Installer sa marque de prêt-à-porter et accessoires upcyclés à prix accessible en BtoC ; d’objets de design d’intérieur et promotionnels sur mesure en BtoB ; de concept-store (nouveau modèle retail) d’upcycling textile en collaboration avec des organismes collecteurs.

2- Être un laboratoire d’idées qui inspire les tendances, propose une expertise et des collaborations aux entreprises textiles pour une nouvelle économie textile « redesigning fashion’s future »

Avec Rev3, j’ai pu mieux mettre en adéquation mon projet avec mes aspirations ! J’ai clarifié le projet dont je rêvais et j’ai pu le structurer dans un business model.
Majdouline Sbai
 Imprimer
RETOUR