Les Hauts-de-France mettent le gaz [vert] au cœur des villes !

Fiers de l’ambition d’être la région leader européenne en production et distribution de biométhane injecté, les Hauts-de-France se positionnent en pionnier et multiplient les actions.

La biométhanisation en Hauts-De-France (1)

L’impact positif sur l’environnement est incontestable

Procédé bien connu de l’industrie agricole, la méthanisation permet la production de biogaz suite à la décomposition de matières telles que les déchets agricoles, déchets verts etc… Ce biogaz constitue une ressource pour produire de la chaleur ou encore de l’électricité. En le purifiant, on obtient un biogaz semblable au gaz naturel classique.

L’enjeu pour les Hauts-de-France : Injecter ce biogaz renouvelable dans les réseaux de gaz urbains. L’impact environnemental est considérablement réduit puisque cela pourrait, à terme, permettre la non-utilisation de gaz à effet de serre, que l’on connait tous comme coupables du réchauffement climatique.

Rappel sur ce qu’est la méthanisation :

Il s’agit d’une technique qui utilise la dégradation des déchets organiques (verts, agroalimentaires, rebuts de cuisine ou ménagers…) qui, après décomposition de ces matières, permet de produire de la chaleur et de l’électricité grâce au biogaz issu de ce procédé.

Une mobilisation des acteurs sans relâche

L’ambition est donnée, le rythme est lancé comme le précise le commissaire spécial à la réindustrialisation, Phillipe vasseur, qui souhaite que cette position de leader soit atteinte « très très vite ».

L’avenir se joue maintenant, les acteurs de l’énergie mais aussi le monde institutionnel l’ont bien compris c’est pourquoi un comité spécial, le CORBI, qui rassemble de nombreuses organisations clés du secteur, encadre, encourage et accompagne les projets de biométhanisation en Hauts-de-France.

Par ailleurs, autour de ces acteurs se structurent des entités notamment Méthania.

Le rôle de Méthania est d’élargir le développement du biométhane et en structurant la filière permettant à de nombreuses entreprises de jouir de ce nouveau marché (par exemple, Chaumeca qui double son CA en fournissant une partie des équipements de méthanisation aux exploitants).

A noter que 15% des projets de méthanisation français sont réalisés en Hauts-de-France
 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR