La Bêle Solution : finies les tondeuses, revenons à nos moutons

Original et efficace, l’éco-pâturage séduit de plus en plus, bien aidé par le capital sympathie de moutons à qui rien ne résiste, du lierre aux mauvaises herbes les plus invasives. La preuve dans l’Oise avec La Bêle Solution, une entreprise qui met en contact éleveurs et collectivités. Le tout au service d’une solution globale, économique, sociale et environnementale. Rev3, en un mot !

Crédit photo : la Bêle Solution

Opiniâtres, silencieux et… gourmands : les moutons sont des partenaires rêvés pour les collectivités ou les entreprises qui souhaitent procéder à la tonte de leurs espaces verts sans mobiliser des hommes et du matériel pendant des heures. Au lieu de recourir aux tondeuses thermiques classiques, bruyantes et gourmandes en carburant fossile,  l’éco-pâturage consiste tout simplement à laisser faire la nature, en l’occurrence des ovins dont le patient travail vient naturellement à bout des zones les plus embroussaillées. Pour les moutons, rien de plus normal que de tondre l’herbe dont ils se délectent, aussi ras qu’une tondeuse et sans polluer. Le tout en réduisant sérieusement les quantités de déchets verts qui terminent dans leurs estomacs plutôt que dans les déchetteries – avec là encore à la clef une réduction de coûts de transport et de retraitement des collectivités – de 15 à 25 % sur les frais d’entretien des espaces verts. Seule contrainte : clôturer le terrain concerné pour éviter que les moutons ne prennent la poudre d’escampette…

Mieux encore, les sols n’ont pas besoin d’être préparés ou traités par des produits désherbants. La pratique est aussi précieuse pour préserver la biodiversité, puisque les petits animaux ne sont plus victimes du passage des machines. Cerise sur le gâteau : pour les visiteurs comme pour les riverains, la vue de moutons en train de paître tranquillement est nettement plus agréable que le spectacle de tondeuses souvent bruyantes.

Solution complète

Reste qu’on imagine mal une grande ville– comme Paris, qui s’est mise récemment à l’éco-pâturage – gérer elle-même son cheptel de moutons, d’où l’existence d’intermédiaires comme la Bêle Solution : cette société de Chevrières, près de Compiègne, a poussé la logique économique et écologique encore plus loin, en intégrant son service dans une logique sociétale typique de la démarche rev3.

Fondée par Armand Harlé d’Ophove, l’entreprise fait le lien entre les éleveurs et les collectivités. Après une phase d’étude et de construction d’une solution ad hoc, ces dernières accueillent d’avril à septembre un nombre de moutons variable, fixé en fonction des surfaces concernées, de l’ordre de deux moutons pour 3000 m². Pendant toute la période, la société et les éleveurs de son réseau assurent le suivi de la santé des ovins (vaccination, soins vétérinaires…), vérifie qu’ils sont nourris correctement renforcent éventuellement le dispositif. Enfin, la Bêle Solution a passé un accord avec une ESAT du secteur protégé, l’ADAPEI 60. Les salariés atteints de handicaps de cette dernière passent en fin de saison avec une tondeuse mécanique (et non thermique) pour homogénéiser les hauteurs de coupe et procéder à la tonte des moutons. Pour les clients de la société, entreprises ou collectivités, la solution permet de réduire les coûts fixes, de consolider le maillage local et de tirer un certain bénéfice de l’image positive des moutons auprès du grand public. Pour les éco-pasteurs, passer par la Bêle Solution représente une source de diversification des revenus, donc la pérennisation de leur activité. Un bel exemple d’économie verte…

 Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

RETOUR